• Poussière 16 - "Réclusion à perpétuité"

    14.11.19

        Je vois mon corps comme si j'en étais extérieure. Je vois mon corps se faire violenter, et je suis incapable de réagir. Je vois cet homme massacrer mon corps en espérant toucher mon âme. Elle n'est plus là. Je vois ses mains frôler mon corps sans délicatesse, ses ongles rentrer dans ma peau tandis qu'il me maintient les épaules.
    J'ouvre les yeux pour échapper à ces cauchemars empreints de violence.

    La violence me terrorise.
    Je hais ce corps. Je ferais tout pour le changer, me débarrasser de cette enveloppe cassée et salie.
    Elle est collée à moi comme une punition, longue durée, réclusion à perpétuité dans ce corps qui n'est plus le mien.
    On a cherché à me faire croire que je ne suis pas la fautive. Pourquoi suis-je la seule à subir la sanction ? Pourquoi suis-je témoin au quotidien de son impunité ?
    Trop faible pour agir

    Poussière 16 - "Réclusion à perpétuité"

     


  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Novembre 2019 à 02:52
    ClemCa

    Alors :

    1) Pas fautive

    2) Pourquoi les choses seraient égales pour tout le monde

    3) Peu importe ce que l'on fait à ton corps, ce n'est justement qu'une enveloppe, il faut faire abstaction de son état, tant qu'elle fonctionne à peu près correctement tout va bien.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :