• Poussière 15 - "Le bonheur est remboursé par la sécu"

    26 juillet 
    Vendredi soir. Le tic-tac pourtant discret de ma montre détruit le silence avec la délicatesse d’une moissonneuse-batteuse.

       Je manque cruellement d’alcool, de drogue, de tabac. De n’importe quoi de bon. Un rien me brûle les nerfs. Je me force à arrêter de pleurer. Un sanglot me serre la gorge et la seule raison pour laquelle je le retiens est que je n’ai pas de mouchoirs. Je me contente pour l’instant d’essuyer mes larmes dans mon t-shirt. 
       Je voue une haine incommensurable à ces pleurs de nervosité, que je suis généralement incapable de contrôler. Pas foutue de profiter des moments avec mes proches juste parce que je suis en manque. Trouver ces putains de cachets m’aurait tellement aidée. Calme, apaisée, juste une hâte : rentrer chez moi, m’allonger avec une série ou un roman, et me plonger dedans avec une concentration immobile. Mais non. Mes recherches et ma persévérance n’ont pas payé. Pas trois minutes pour fouiller un bureau ou un sac, et une commode vide. J’irai m’en faire prescrire moi-même lundi ou mardi. Pas de comptes à rendre. Mon bonheur est remboursé par la sécu. Je ne peux même pas dire que c’est la « triste réalité » parce que je suis tellement heureuse quand je consomme. Il n’y a rien de triste là-dedans. Pas de mal à se faire du bien. C’est légal, je ne l’impose à personne si ce n’est à moi-même, je ne fais souffrir personne, je gère mes doses comme je le souhaite et je ne prends pas de risques tels que conduire quand j’ai consommé.
       Arrêtez vos mensonges : ce n’est pas le tramadol qui me fait souffrir, c’est le manque. Etrange qu’est votre manie de me faire croire que mon bonheur est nocif.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 2 Octobre 2019 à 18:49

    Ce qui me fait penser que j'ai toujours trouvé con d'interdire aux gens ce qui n'affecte qu'eux en même temps qu'on autorise l'alcool ou la seule drogue qui affecte les autres... faut savoir ce qu'on veut

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :