• Poussière 13 - "Sublime Faucheuse"

    29 juin 2019
    22h28


    Je me suis douchée pour mourir propre.

    J’avais pris 15 cachets.

       Je sens bon le gel douche. J’ai mis mon t-shirt blanc, tout simple, mais que j’apprécie. Je l’ai emprunté à Pascal au début de notre relation. Il a encore son odeur.
    Un short noir de foot. Un des seuls vêtements avec lesquels je n’ai pas chaud en cette période caniculaire.
    Propre et habillée confortablement, je me sens à l’aise.

       Mes cheveux encore trempés sont comprimés entre les draps et mon dos, inondant mon t-shirt. Je m’en fiche. Je ne perçois plus rien, car mes sens ne fonctionnent plus. Je me sens partir à chaque instant, et l’émotion est divinement agréable, indescriptible. Mes yeux se ferment d’eux-mêmes sans que je puisse lutter. De toute façon, je ne souhaite pas me battre : je profite de mes derniers instants. Moi qui avais toujours été terrorisée par la mort, voilà que je la rencontre dans des circonstances délectables. La Faucheuse a ce soir revêtu son plus beau manteau pour me tendre des bras accueillants.

       Ma vue se brouille encore un petit peu, mes sens jusque-là en émoi disjonctent et s’éteignent définitivement. Je ne ressens plus rien.

    Je ferme les yeux, et je sais que c’est la fin.

     

    Poussière 13 - "Sublime Faucheuse"


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :